Le silence est silencieux

«Dans notre société, il n’y a pas assez de silence. Curieusement, il semblerait même qu’il y a une volonté d’éradiquer celui-ci. Pourquoi ?

Le silence ferait-il peur ? Aurait-il le pouvoir de nous donner quelque chose qui dérange ?

Le silence est tellement essentiel qu’il nous faut poser cette  question à son sujet : Pourquoi le silence est-il silencieux ? /…/ Je me rappelle il y a quelques années, j’avais posé la question à de jeunes handicapés du centre médical Rey Leroux, près de Rennes. Comme ils ne trouvaient pas la solution, je leur ai livré la réponse : «Le silence est silencieux parce qu’il écoute …»

Cela appelle cette autre question que je leur soumis sans hésiter : « Mais il écoute quoi, à votre avis ?» /…/ …soudain, au bout de quelques minutes, la lumière vint d’un gamin d’à peine dix ans, assis sur sa chaise médicale avec des attelles en métal à chaque articulation. En mâchant ses mots et en prononçant difficilement, il lança : «Le silence est silencieux parce qu’il écoute chanter l’aaaamouuur.»

Comment avait-il pu trouver ?

Personne n’avait su répondre avant lui. Il se mit à rire tout en prononçant ce dernier mot, entraînant les enfants dans un éclat de rire général. Tous ces petits êtres pétris de douleurs se tordaient de joie en criant ou en chantant le mot amour. Cet instant fut bouleversant. Que savaient-ils de l’amour tous ces gamins ?

Je suis convaincu qu’ils savaient tout de lui. Quoi qu’il en soit, chercher le silence dans sa vie et l’installer à l’intérieur de soi, c’est inévitablement écouter ce qu’il écoute.

Faire silence, c’est se relier à l’amour. Et cela est l’essentiel même qui libère.  /…/

La personne a besoin de silence pour rejoindre sa source profonde, là où demeure son imaginaire, où se trouve le lien secret qui la relie au grand mystère.»
Ce texte est tiré du magnifique livre de Marc Vella, «Éloge de la fausse note» aux pp 38 et 39.
Le Blog de la Sagesse invite les Internautes à poursuivre cette réflexion essentielle…